Home Page World Institute
  • NEWS WI 16-31 JANVIER

    Salvator-mundi-leonard-de-vinci-orbe

    Le mystère du Salvator Mundi de Léonard de Vinci résolu grâce aux nouvelles technologies ?
    Il a beau briller par son absence dans l’exposition événement « Léonard de Vinci » au Louvre, le Salvator Mundi continue de faire parler de lui. Des chercheurs en informatique pensent avoir résolu, grâce l’infographie et la 3D, l’énigme de la sphère que le Christ Sauveur tient dans sa main gauche. (connaissancedesarts.com)

    Ce que le numérique fait à l’art : l’explosion des expositions immersives
    Les institutions culturelles sont nombreuses à utiliser les nouveaux outils numériques, sans cesse plus perfectionnés, afin de proposer des expériences “augmentées” à leurs visiteurs. Le numérique s’est invité dans le secteur culturel depuis plusieurs années. À Paris, nous avons récemment pu voir de nombreuses manifestations utilisant les nouvelles technologies, notamment l’exposition Sites éternels au Grand Palais,… (franceculture.fr)

    Paris, Bordeaux, Baux-de-Provence : la folie des expos immersives
    Partout en France, des musées proposent des expositions immersives. Une nouvelle façon de consommer l’art avec tous nos sens ! Au musée, art et technologie n’ont jamais fait aussi bon ménage, à en juger par l’offre croissante d’expositions qui plongent le visiteur dans des chefs-d’œuvre numérisés monumentaux, projetés du sol au plafond. (femina.fr)

    Open content : plus de 100 000 œuvres des collections des musées de la Ville de Paris en libre accès
    Dès aujourd’hui, Paris Musées propose en Open Content (mise à disposition gratuite et sans restriction) plus de 100 000 reproductions numériques des œuvres des collections des musées de la Ville de Paris en haute définition. Nouvelle étape dans le développement de la politique numérique de Paris Musées, ce lancement contribue à l’accroissement et à l’amélioration de la diffusion des collections et vient renforcer les actions en faveur d’un meilleur accès à l’art et à la culture. (parismusees.paris.fr)

    Une carte blanche Claire Denis et des oeuvres VR pour les Journées internationales du Film sur l’art
    Avant Les Rencontres du Film d’Art, le film d’art sera mis en lumière à Paris, lors des 13e Journées internationales du Film sur l’art (Jifa), du 17 au 26 janvier prochain au Musée du Louvre à Paris, qui « explorent chaque année le lien singulier qui unit le cinéma aux autres arts et qui questionnent le processus créatif et le rôle de l’art dans nos sociétés ». (cnc.fr)

    Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée
    Après Van Gogh, cette nouvelle exposition numérique révèle le lien entre la création artistique et les rives méditerranéennes, bassins majeurs de la modernité. Une immersion dans les chefs-d’oeuvre d’une vingtaine d’artistes : Renoir, Monet, Pissarro, Matisse, Signac, Derain, Vlaminck, Dufy, Chagall… (quefaire.paris.fr)

    Credits: ©University of California, Irvine, Dept. of Computer Science, Irvine

  • NEWS WI 1-15 JANVIER

    Gustav Klimt - Bassins de Bordeaux

    Une exposition immersive Klimt arrive à Bordeaux
    L’exposition immersive Klimt ouvre à la Base sous-marine de Bordeaux en avril 2020, dans le centre d’art numérique Les Bassins de Lumières. Épousant les courbes de l’ancienne Base sous-marine, reconvertie depuis en lieu d’expositions, ce nouveau lieu artistique imaginé par Culturespaces mise sur la démesure. 13 000 m² de superficie totale, 12 000 m² de surface de projection, 4 bassins de 110 m de long, 90 vidéos projecteurs et 80 enceintes. (vogue.fr)

    La camera obscura : le secret de Vermeer ?
    Chimie, optique, mécanique… À travers les siècles, les artistes n’ont cessé de regarder du côté des sciences et des techniques pour renouveler leur pratique ou voir le monde différemment. Dans une nouvelle série hebdomadaire, Beaux Arts s’intéresse à ces inventions qui ont totalement bouleversé le cours de l’histoire de l’art. Pour ce premier épisode, focus sur la camera obscura employée par les peintres à partir de la Renaissance, non sans controverses… (beauxarts.com)

    Quand le numérique nourrit l’art et que l’art rend la science accessible
    De nos jours, on oppose souvent la science, portée par la rationalité, à l’art, émanation des émotions. Pourtant, loin d’être antagonistes, l’art et la science se nourrissent mutuellement. C’est ce qu’a voulu montrer Digit’all Art avec sa première conférence « Un monde Art Vrai Semblable », mettant en avant trois artistes qui se servent des technologies numériques pour créer des œuvres. (linkedin.com)

    Réconcilier la technologie, l’art et l’éthique
    Le Centre d’exposition de l’Université de Montréal conjugue l’art et la science pour démystifier les impacts de l’intelligence artificielle (IA) sur notre vie. À travers les créations de cinq duos d’artistes et de chercheurs en bioéthique, l’exposition Les nouveaux états d’être s’interroge sur les dimensions affectives et relationnelles de l’utilisation de cette technologie. Le développement de l’IA dans toutes les sphères de la société et sa présence de plus en plus marquée au quotidien suscitent des prises de position polarisées, notamment d’un point de vue éthique. (directioninformatique.com)

    Une performance artistique éphémère matérialisée en réalité virtuelle
    Certaines personnes croient que l’art rend les artistes immortels. Une artiste mondialement connue travaille à faire entrer cette immortalité dans le royaume de la réalité augmentée. Marina Abramovic a décidé d’immortaliser une de ses performances grâce à la technologie de capture volumétrique et à la réalité virtuelle pour immortaliser sa dernière pièce intitulée “The Life”. La maison de ventes aux enchères Christie’s a annoncé que des copies de “The Life” seront disponibles lors d’une vente aux enchères en réalité mixte en 2020. (blog.laval-virtual.com)

    Interactive Museum Exhibit Lets You Step Inside Edward Hopper’s Iconic Painting
    The marriage of art and technology has allowed for innovative exhibitions in museums across the world. At the Louvre, visitors can see the Mona Lisa stand up and move around thanks to their first virtual reality experience. Now, the Virginia Museum of Fine Art (VMFA) is recreating Edward Hopper‘s atmospheric painting, Western Motel, as an interactive three-dimensional space. Called the Hopper Hotel Experience, this perfectly designed room not only resembles Hopper’s masterpiece in color, light, and composition, but it is also a fully functional motel room. (mymodernmet.com)

    Credits: © Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images ; © akg-images / Erich Lessing ; © Heritage Images / Fine Art Images / akg-images

  • NEWS WI 16-31 DÉCEMBRE

    StART

    St’ART, une application qui vous emmène à la découverte du street art partout en France
    france3-regions.francetvinfo.fr – Le Street art appartient aux cultures urbaines. Il est désormais reconnu comme un art à part entière qui a de plus en plus d’adeptes. Vous voulez savoir s’il y a des œuvres près de là où vous vous promenez ? Deux dijonnnais ont mis au point une application, St’ART, qui permet à tous d’aller à la découverte des oeuvres et des artistes.

    Quand l’art s’empare des données
    journaldunet.com – L’art contemporain se veut universel, captivant, souhaite exposer l’invisible aux yeux de tous, aspire bien souvent à un minimalisme absolu… il en est de même pour la data visualization. Tout autour du monde des artistes se sont emparés des données comme matières premières à leurs travaux. Aux quatre coins de la planète des hommes et des femmes explorent les données et les utilisent comme matières premières à la conception d’œuvres artistiques.

    300 livres d’art à découvrir gratuitement en ligne
    actualitte.com – Lancée en 2014, la bibliothèque virtuelle du Getty Museum a pour but de rendre accessible au plus grand nombre un important catalogue de livres d’art. Le catalogue passe en revue tout type d’ouvrages : des genres d’art raffiné et décoratif aux grands mouvements historiques. Le portail réuni à ce jour 311 titres à télécharger gratuitement. Avis aux amateurs francophones, certains livres y sont même traduits.

    Bientôt un escape game au musée d’art contemporain de Lyon !
    lyonmag.com – Le musée d’art contemporain a décidé d’innover en programme son premier escape game pour le début de l’année prochaine. Une façon de découvrir autrement l’établissement culturel situé quai Charles de Gaulle dans le 6e arrondissement. Si le scénario de l’escape game n’est pas dévoilé, le jeu permettra d’en savoir plus sur le fonctionnement du musée.

    L’exposition Tolkien de la BnF a désormais son jeu sur Gallica
    actualitte.com – À l’occasion de l’exposition Tolkien, voyage en Terre du milieu qui se tient actuellement au site François Mitterrand de la BnF jusqu’au 16 février, la bibliothèque numérique Gallica a conceptualisé un jeu pour partir à la découverte des différentes pièces exposées. Intitulé « Gallica en Terre du milieu », le dispositif est assez simple.

    Etudiants en art, ils investissent massivement les réseaux sociaux
    letudiant.fr – Se fédérer entre artistes de demain, se faire repérer par des agences artistiques ou des professionnels, développer son audience… Les étudiants en art font connaître leurs œuvres sur les réseaux sociaux. Faire connaître une œuvre sur Twitter, poster le teaser de son court métrage sur YouTube, diffuser ses dessins sur Instagram, les artistes de demain investissent la toile, dès l’école. Une pratique naturelle pour cette génération numérisée.

    Instagram : Accélérateur du marché de l’art
    lejournaldesarts.fr – Devant Twitter et Facebook, Instagram est le réseau numéro un de l’art. Côté marché, il s’impose depuis quelques années comme un stimulateur de ventes, surtout auprès des plus jeunes collectionneurs.  Lancé en 2010 et racheté par Facebook en 2012, Instagram s’est imposé comme l’outil idéal dans le domaine de l’art. Celui-ci est en effet fondé sur le partage d’images, contrairement aux réseaux Twitter et Facebook basés, eux, sur le contenu écrit et le partage de liens.

    Credits: St’ART


Fermer panier