Home Page World Institute
  • NEWS WI 1-15 NOVEMBRE

    en-tete-a-tete-joconde

    Le Musée du Louvre inaugure une expérience de réalité virtuelle sur la Joconde
    usine-digitale.fr – Dans le cadre de son exposition consacrée à Léonard de Vinci, le Musée du Louvre s’est associé à HTC Vive Arts et au studio français Emissive pour créer une expérience de réalité virtuelle dédiée à la Joconde. Elle permettra au public d’en apprendre plus sur le plus célèbre tableau du monde, mais aussi de le voir sous un angle nouveau.

    Conférences AI & Society : peut-on dire qu’une IA est créative ?
    golem.ai – Entre flagrant délit, défis d’innovation et art découvrez les vidéos interviews des intervenants de l’édition AI & Society. L’art et l’IA sont des sujets qui portent souvent à polémique. En effet, peut-on dire qu’une IA est créative ? Si oui, quel serait son processus créatif ? Peut-on parler de créativité si l’IA s’inspire des données avec lesquelles les humains l’a “nourrit” ?

    L’art immersif tisse sa toile
    lefigaro.fr – À Lyon, une exposition Picasso permet de se fondre dans 200 tableaux. Après la réussite de l’Atelier des Lumières à Paris et avant l’ouverture d’un nouveau lieu à Bordeaux, décryptage d’une tendance qui attise les convoitises.

    Immersive Art Festival 2019 à L’Atelier des Lumières à Paris
    sortiraparis.com – Une fois encore, L’Atelier des Lumières créé l’événement en accueillant, du 18 au 24 octobre 2019, 11 collectifs artistiques, parmi les plus influents dans le monde des arts numériques, autour d’une compétition inédite : l’« Immersive Art Festival ». Chaque collectif devra ainsi utiliser toute la puissance technique de l’Atelier (140 vidéoprojecteurs, 50 enceintes, 3 000 m² de surface projetées…).

    Le Centre Pompidou dévoile son premier jeu vidéo : Prisme 7
    afjv.com – Prisme7 est une plongée dans un monde immatériel, où des œuvres majeures de la collection du musée d’art moderne se donnent à voir et à jouer. Réalisé par des artistes du numérique, le jeu vidéo du Centre Pompidou propose une plongée dans un univers artistique et poétique. Prisme7 sera disponible en février sur mobiles, PC et Mac.

    La Biennale Némo décline les récits d’une disparition
    makery.info – Le centre culturel Le Centquatre à Paris accueille pour la quatrième fois l’exposition principale de la Biennale des arts numériques Némo de la Région Ile-de-France. Et nous demande si « Jusqu’ici tout va bien ? ». Avec cette quatrième exposition au Centquatre, la Biennale Némo et les commissaires Gilles Alvarez et José-Manuel Gonzalvès poursuivent leur exploration des relations homme/machines.

    Credits: Emissive

  • NEWS WI 16-31 OCTOBRE

    Centre d’exposition de l’Université de Montréal

    Les défis de l’intelligence artificielle vus par cinq artistes
    lapresse.ca – Démystifier l’intelligence artificielle qui transforme notre vie. Tel est l’un des aspects de l’exposition Les nouveaux états d’être présentée au Centre d’exposition de l’Université de Montréal (UdM). Un projet qui synthétise les réflexions de cinq bioéthiciens et de cinq artistes visuels.

    Gigapixel, impression 3D et open content… Paris Musées annonce de nouveaux développements numériques
    club-innovation-culture.fr – Comme l’explique Paris Musées: « La politique numérique de Paris Musées s’intensifie avec la mise en place d’outils innovants pour (re)découvrir les collections exceptionnelles de ses 14 musées et sites patrimoniaux qui conservent environ un million d’œuvres de l’archéologie à l’art contemporain. Ces nouveaux outil sont proposés en ligne (à travers des parcours thématiques, des expositions virtuelles, etc…) ou in situ (avec des cartes interactives, des feuilletoirs, etc…) et aussi avec le GigaPixel et l’impression 3D qui font également leur entrée dans l’offre numérique de Paris Musées ».

    LE NUMÉRIQUE A-T-IL TUE LA MÉDIATION PHYSIQUE ?
    medium.com – 76% des français pensent que le développement des technologies numériques est une opportunité pour les musées et lieux patrimoniaux (cf. étude Harris Interactive). Depuis une vingtaine d’années, avec l’émergence du web et des réseaux sociaux, les publics accèdent, en effet, plus facilement aux œuvres, aux collections ou aux contenus mis en ligne par les musées. Cette simplicité d’accès semble ainsi favoriser la proximité du grand public à l’art et à la culture. Or, cet accès n’est pas le même pour tous.

    Biennale des arts numériques Némo
    quefaire.paris.fr – La Biennale Némo est de retour à partir du 3 octobre 2019 dans 40 lieux en Île-de-France. Le CENTQUATRE-PARIS s’est vu confier la manifestation par la Région Île-de-France. L’édition 2019/2020 de la Biennale des arts numériques soulève une question : le genre humain est-il appelé à être remplacé ? Au programme : Imaginaires et intelligences artificielles, Robotisation et numérisations intégrales, Réalités alternatives, Post-humanité et transhumanité, Néo-nature et post-anthropocène…

    Musées et monuments superstars : gérer l’affluence grâce au numérique
    theconversation.com – Afin d’animer les files d’attente, des dispositifs numériques disposés dans les zones d’accueil occupent les visiteurs qui patientent. Des tables tactiles interactives permettent de consulter des informations concernant le lieu et les œuvres, de les localiser et de préparer son parcours. Des visiocasques proposent des vidéos immersives. Grâce à la combinaison de systèmes de réalité augmentée et de réalité virtuelle, les musées peuvent organiser des expositions numériques et proposer aux visiteurs d’interagir avec des modélisations 3D et animées des œuvres.

    L’intelligence artificielle perce les secrets des grands peintres
    techniques-ingenieur.fr – L’intelligence artificielle pourrait améliorer notre compréhension des chefs-d’œuvre de l’art et offrir de nouvelles possibilités de recherche, de conservation et de présentation des œuvres d’art. Des œuvres perdues de Goya et de Van Gogh ont pu être découvertes après que les scientifiques aient développé un algorithme d’IA permettant de repérer les images antérieures dans les radiographies des peintures.

    Credits: BERNARD BRAULT, LA PRESSE

  • NEWS WI 1-15 OCTOBRE

    Artifexio, le Shazam de l’art contemporain
    lexpansion.lexpress.fr – Une simple photo permet à l’application de reconnaître une oeuvre et son créateur. Elle joue aussi les places de marché pour les artistes. Retrouver le nom et l’auteur d’un classique de l’art est aujourd’hui l’histoire de quelques clics sur internet. Plus compliqué, en revanche, lorsqu’il s’agit d’une oeuvre contemporaine dont l’auteur est encore peu voire pas connu. Artifexio permet d’identifier une toile ou une sculpture à partir d’une simple photo prise depuis son smartphone.

    Les œuvres de Picasso et Schubert achevées par l’intelligence artificielle
    francetvinfo.fr – L’intelligence artificielle est capable de terminer les œuvres incomplètes des artistes. Exemple avec La Femme perdue de Picasso qui a été peinte sous la peinture du Vieux Guitariste aveugle. Le dessin originel a pu être repris et lui a été appliqué le style de la période bleue de Picasso. L’intelligence artificielle a analysé la façon de dessiner de Picasso et a recomposé cette peinture.

    ImageNet Roulette, un projet qui révèle les pires biais des IA avec un simple selfie
    01net.com – ImageNet Roulette s’inscrit dans le cadre de l’exposition artistique sur l’histoire des systèmes de reconnaissance d’image Training Humans qui prend actuellement place au musée Fondazione Prada de Milan. Dans un long article, les activistes ont détaillé le mécanisme discriminatoire d’ImageNet et plus globalement des IA de reconnaissance d’image.

    Les (jeunes) français plébiscitent l’innovation et le numérique dans le patrimoine
    club-innovation-culture.fr – Dans le cadre des prix de l’innovation, remis le vendredi 20 septembre 2019, par la Fédération française des télécoms, un sondage révèle le fort intérêt des français et notamment des plus jeunes pour l’innovation et le numérique dans le patrimoine. L’usage du numérique dans le cadre patrimonial séduit largement les français. 71 % pensent que le développement d’outils numériques est une bonne chose pour les visiteurs, comme pour les lieux de culture.

    Pop. Un accès libre à toutes les bases historiques du ministère de la Culture
    outilstice.com – S’il y a un domaine dans lequel l’apport d’Internet est incontestable c’est celui de l’accès à l’art et la culture. Les plus grandes institutions du monde permettent l’accès à leurs œuvres en ligne à travers des sites de musées la plupart du temps remarquables. Une nouvelle ressource en ligne vient de faire son apparition. On la doit au ministère de la Culture. Il s’agit de Pop, plateforme ouverte du patrimoine, qui va vous permettre de consulter les bases historiques de près de 3,5 millions de notices vérifiées et documentées par le ministère de la Culture.

    Credits: Patrick Tomasso

     


Fermer panier